le direct Musique sacrée

L’eau de Lourdes est-elle vraiment miraculeuse ?

L’eau de Lourdes est-elle la source directe de tous les miracles répertoriés par l’Eglise ? Ou est-elle seulement un symbole ? Eléments de réponse avec les invités de Maxime Dalle dans Ecclesia Magazine.

11-12-03_source_grotte_04_vincentAvec : Francine Bay auteur de «Saints et miracles eucharistiques», Dr Patrick Theillier, auteur et ancien médecin permanent du Bureau médical de Lourdes, Violaine de Tourtier, qui chaque année réalise un pèlerinage à Lourdes avec ses petits-enfants. 

La Vierge Marie apparait à Bernadette Soubirous le 25 février 1858 : c’est la neuvième apparition. Bernadette raconte : « Elle me dit d’aller boire à la source (…). Je ne trouvai qu’un peu d’eau vaseuse. Au quatrième essai je pus boire. »

Un petit filet d’eau est ainsi mis au jour par la jeune voyante. Au fil des heures, il grossit. Aujourd’hui, 15 robinets sur le côté de la grotte distribuent 6000 litres d’eau par heure.

Les miracles ne tardent pas à arriver : le 1er mars 1858, une jeune femme trempe son bras déboîté dans l’eau de la source. Son bras et sa main retrouvent alors leur souplesse. Jusqu’à nos jours, 69 guérisons miraculeuses ont été répertoriées par l’Eglise.

Mais «parfois, les miracles ont lieu sans l’eau», relève Francine Bay. «L’eau de Lourdes n’est en aucune façon miraculeuse», tranche quant à lui le Dr Patrick Theillier. Ou du moins, pas sans un élément indispensable : la foi. «Le tout c’est de croire», souligne ainsi Violaine de Tourtier, «ça n’est pas magique. Il ne suffit pas d’utiliser de l’eau de Lourdes pour guérir.»

Le lieu où l’eau et la prière font les plus beaux miracles ? «Les piscines de Lourdes», s’accordent Francine Bay et le Dr Theillier. Cinq cent mille personnes osent chaque année s’y baigner : l’eau est à douze degrés, mieux vaut donc avoir la foi.

Pour en savoir plus, écoutez l’émission :