le direct Musique sacrée

Cinquantenaire du Renouveau charismatique

Rome, du 31 mai au 4 juin 2017. Quatre jours pour le cinquantième anniversaire du Renouveau charismatique. Le père Jean-Baptiste Alsac et Jean-François Chardenoux nous éclairent sur ce mouvement initié en 1967.

Que sont les mouvements charismatiques ?

Prière et œcuménisme. Tels sont les deux piliers au fondement du Renouveau charismatique. Selon le père Jean-Baptiste, « on découvre que ce qui nous unit est infiniment plus grand que ce qui nous divise ». En effet, ce sont les protestants pentecôtistes qui reçurent les premiers le baptême dans l’esprit saint. Et ce après la consécration du XXème siècle au Saint Esprit le 1er janvier 1901 par le pape Léon XIII chantant le Veni Creator.

Un peu d’histoire

C’est seulement en 1967 que le Renouveau charismatique touche l’Eglise catholique. Lors d’un week-end d’étudiants catholiques aux Etats-Unis, le groupe disent avoir fait l’expérience sensible du « feu » de l’Esprit saint à la manière des apôtres à la Pentecôte. Rapidement, ce mouvement se diffuse dans le monde entier. Jusqu’à ce que Paul VI affirme : « ce renouveau est une chance pour le monde ».

« Le ministère de l’esprit »

Pour Jean-François, le Renouveau charismatique aide à « vivre plus proches du st esprit ». En effet, le ministère du Saint Esprit n’est pas limité dans le temps et dans l’espace comme celui de Jésus. Un « déploiement des grâces du baptême et de la confirmation », tel est alors le fruit du baptême dans l’esprit selon le père Jean-Baptiste. A lui de rappeler que « tout baptisé est habité par le saint esprit », qu’il se revendique d’une communauté charismatique ou non.