le direct Musique sacrée

Un « remonte-pente spirituel » pour surmonter ses peurs

Dans Vox Libri, Marie-Leïla Coussa et Mathilde Mahieux (La Procure) reçoivent Michel Cool, pour son dernier essai De quoi avons-nous peur ? Désarmons-nous (éd. Salvator).

Michel Cool est éditeur,  journaliste et chroniqueur littéraire au Jour du Seigneur.

Michel CoolIl se dit pourtant « artisan du dialogue inter-religieux », « enfant d’Assise »… Michel Cool reste « simplement un humain vivant dans le monde d’aujourd’hui ». Autrement dit, il est habité par « les peurs ambiantes : peur de la violence, peur de l’Islam… ». Bien sûr, « il n’y a pas de honte à avoir peur, la peur est humaine ». Mais pour l’auteur, il est paradoxal de se dire chrétien et d’avoir peur : dans l’Evangile, « Jésus n’arrête pas de dire à ses disciples : n’ayez pas peur ». Le Christ affirme, avant son Ascension : « Je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde » : « est-ce que nous y croyons vraiment ? » interroge Michel Cool. « Il nous fait confiance, Lui. Il n’a pas peur de nos peurs. (…) Cela devrait nous aider à nous vacciner contre toutes ces peurs qui sont les ennemis numéro un de la foi », assure l’auteur.

L’autre remède indispensable, c’est la prière. « On sous-estime énormément la prière », regrette Michel Cool, qui la définit comme « la rencontre de toutes les rencontres », « une conversation avec un ami ». Il recommande d’avoir quotidiennement « ces échanges simples, humbles, qui nous permettent de grandir dans la foi ».

« Aimer quelqu’un c’est avoir foi en lui », résume l’auteur. « Pour grandir dans la foi au Christ, j’ai besoin de la prière, j’ai besoin de cet échange. Ce n’est pas seulement moi qui parle, j’essaie d’écouter ». Une autre astuce, à partir de la lecture du Bréviaire ou de l’Evangile : « il y a toujours une phrase qui m’aide à vivre ma journée. Ça m’aide aussi à ne pas avoir peur, à surmonter ma peur ».

Il faut donc parvenir à « se réserver des havres de silence dans la journée, pour se ressourcer. Simplement faire silence complètement en soi, ça aide énormément », explique Michel Cool, avant de préciser : « c’est une question de volonté. Je suis un volontariste de la prière.»

La prière est aussi une preuve d’amour. « On dit qu’on L’aime : il faut Lui témoigner qu’on L’aime. La prière, c’est un témoignage.»

Michel Cool a dédié son dernier ouvrage aux habitants de Saint-Etienne-du-Rouvray, « pour leur simple courage et pour leur œcuménisme civil ». Au cours de l’émission, il revient donc sur le martyre du père Hamel, véritable modèle de lutte contre l’instrumentalisation du Diable.

Pour en savoir plus, écoutez l’émission dans son intégralité :

Conseils de lecture :

Le monde est notre maison commune, par Mgr Jean-Luc Brunin, éditions de l’Atelier.

Servir Dieu dans l’armée, par Philippe Henne,  éditions du Cerf