le direct Musique sacrée

Famine et politique

Somalie, Yémen, Soudan. Trois Etats qui souffrent d’une « menace de famine ».  Lucile Grosjean en éclaircit les mécanismes.

Un « phénomène politique »

Conflits, blocus étatiques, milices politiques. Ces enjeux politiques se surajoutent aux aléas naturels, comme la sécheresse en Somalie. Conséquence : blocage de l’accès à l’alimentation. Le manque d’informations même empêche de déclarer un « état de famine », alors que 20 millions de personnes souffrent de la faim.

Comment agir ?

Ainsi, les ONG peinent à intervenir, d’autant plus qu’elles sont en concurrence. D’après Lucile Grosjean, les Etats « respectent de moins en moins le droit international et humanitaire ». Quant aux organisations internationales telles que l’ONU, elles sont entravées par les intérêts politiques des Etats membres. Sur le terrain restent alors les ONG.  Action contre la faim construit des hôpitaux, agit sur l’eau et tente de remédier à cette situation de crise.

>> Le site d’Action contre la Faim