le direct Musique sacrée

Pourquoi ne chante-t-on pas l’Alléluia pendant le Carême ?

Durant la période du Carême, on ne chante pendant la messe ni l’Alléluia, ni le Gloria. D’où vient ce choix de l’Eglise et pourquoi ?

Partition grégorienne (CC)

Dès l’instauration de ces deux chants dans l’office de la messe, l’Eglise les a omis pendant la durée du Carême parce que c’est un temps de conversion et d’abstinence. Pendant quarante jours, les chrétiens attendent la Pâques du Seigneur pour acclamer avec joie Sa Résurrection.

L’ »Alléluia »

L' »Alléluia »  (littéralement « Allelu Yahwé », qui signifie « Louez Dieu ») est le chant de joie et de triomphe qui célèbre le mieux la Résurrection du Christ. Introduit par Saint Damase pour le Temps pascal dès le IVème siècle, il est devenu le chant par excellence des chrétiens pour célébrer Pâques. Saint Grégoire le Grand en a étendu son usage à tous les dimanches et Fêtes à partir du VIème siècle.

Durant le Carême, ce chant de jubilation peut être remplacé soit par un autre psaume, appelé trait (que l’on trouve dans le Graduel), soit par un verset avant l’Evangile (que l’on trouve dans le Lectionnaire). Le terme « maranatha », mot araméen qui signifie « Jésus Revient Bientôt » peut également est utilisé.

Le « Gloria »

Le « Gloria », appelé communément le « Gloire à Dieu » est une hymne très ancienne, dont l’auteur est inconnu. Elle fut introduite dans la messe de la nuit de Noël au IIème siècle, étant à l’origine une prière des laudes composée par l’Église d’Orient. Au VIème siècle, elle fut généralisée aux messes des dimanches, des fêtes et des martyrs. Il faudra attendre le XIIème siècle pour qu’elle soit célébrée par tous les prêtres et non plus uniquement par les évêques.

Par ailleurs, l’ornement floral de l’autel est interdit pendant le temps de Carême, a l’exception du 4ème dimanche de Carême, appelé « dimanche de laetare » (qui signifie « Réjouis-toi »).