le direct Musique sacrée

La Voix des Livres : aux confins du Népal

Cette semaine, Jean-Claude Perrier reçoit  Rémi Bordes, anthropologue et maître de conférences à l’Inalco, pour « Le chemin des humbles » (Terre Humaine / Plon) passionnante exploration des traditions et modes de vie du Népal.

Rémi BordesA partir de ses récits de voyages et d’expériences ethnographiques, l’anthropologue Rémi Bordes a réalisé un ouvrage aussi fascinant qu’érudit, qui se lit « comme un roman ».

Devenu anthropologue après ses études, et au hasard des « rencontres, des voyages » qui « dessinent une orientation intellectuelle », Rémi Bordes découvre le Népal en 1998. Il décide d’y passer plus de temps que prévu, en explorant la région de l’Extrême-Ouest, située à 500 kilomètres de la capitale Katmandou. La région est « sous-développée à l’époque », on y trouve « peu de voies de communication et de facilités modernes ». Malgré cela, la « population très accueillante, un peu déconcertante et en même temps passionnante », selon l’anthropologue.

L’exploration d’un environnement singulier

Rémi Bordes commence alors par travailler sur la botanique. Une « excellente porte d’entrée » pour dialoguer avec les gens, qui lui permet aussi d’approfondir  des sujets de santé et de thérapeutique.

Vient ensuite la découverte de la religion locale, marquée par des « cultes oraculaires ». Le Népal est majoritairement hindouiste ; la religion hindoue y est « très plurielle et large », avec « une coexistence entre différentes écoles et une tolérance très forte envers différentes manières de pratiquer ».

Plus largement, l’auteur s’intéresse à « l’agencement des choses » : la religion, les relations sociales « extrêmement complexes » alors que, paradoxalement, « les gens sont très faciles d’accès, il y a de l’authenticité dans les rapports ». Le lecteur occidental se laisse interpeller par cette description de la société népalaise.

Une œuvre originale

Le livre se termine en 2006. Depuis, les liens sont restés forts entre Rémi Bordes et sa région de travail. Il est même « revenu sur le terrain » pour « présenter aux gens avec qui j’avais séjourné ce livre, ces photos », et pour avoir de leurs nouvelles car « entre temps avait sévi une guerre civile». En effet, un soulèvement populaire met fin en 2006 à la monarchie traditionnelle, après un soulèvement populaire. Le Népal est désormais une république démocratique fédérale.

« Le chemin des humbles » : un livre à la fois fouillé et « très personnel », reconnaît son auteur. L’objectif étant « de décrire une altérité » autrement que par les moyens classiques de l’anthropologie, qui privilégie un « langage abstrait, un état d’objectivité détaché de l’expérience vécue ». Rémi Bordes a préféré le pari suivant : par « un regard subjectif, on peut pénétrer au cœur d’une culture et en saisir les ressorts intimes, […] qui échappent au regard scientifique ». Une vision large nécessaire pour cette lecture qui traverse les frontières de la terre et du cœur.

Ecouter l’émission dans son intégralité 

 

Autres livres présentés par Bertrand Deschamps, libraire :

  • « Kilomètre zéro, le chemin du bonheur », Maud Ankaoua, Ed. Eyrolles

  • « La Chine au milieu de l’Asie, de Mao à Xi » Philippe Richer, Les Indes Savantes

  • « Un demi-siècle dans l’Himalaya », Matthieu Ricard, éd. De La Martinière