le direct Musique sacrée

Comment se déroule un procès en béatification ?

L’accélération du procès du père Hamel a été annoncée par le Pape ce dimanche. Cette démarche habituellement longue et fructueuse doit passer par plusieurs phases. Explications.

maxresdefault
Père Cédric Burgun. Image : DR : youtube.com

« Pour le père Hamel, il n’y aura pas besoin de la reconnaissance d’un miracle après sa mort »? explique le père Cédric Burgun, curé de la paroisse Notre-Dame-des-champs. « Le martyr dans la définition de l’Eglise, c’est celui qui a livré sa vie en témoignage pour le christ. La personne a dû être tuée pour sa foi au christ, dans le cadre du père Hamel c’est attesté », complète-t-il. Le délai entre la mort du candidat à la béatification et le début de l’instruction de son procès est de cinq ans, mais le pape François a décidé d’accélérer le processus. Dimanche dernier, Mgr Lebrun lançait la phase diocésaine. Celle-ci consiste en une enquête théologique et biographique sur le lieu de vie du père Hamel, pour savoir si ce dernier a vécu en suivant les préceptes du Christ. Puis, une fois l’enquête terminée, un tribunal ecclésiastique est constitué à Rome afin de définir si « celui qui est candidat aux autels » est digne d’être sanctifié ou béatifié par l’Eglise catholique, c’est la « positio ».

 

Pour être un martyr, il faut être : « mort pour sa foi au Christ ».

 

Comment se déroule les différentes phases de la béatification ?

 

« Le pape a voulu montrer sa proximité avec tous les Français qui ont été touchés ».

 

Mère Térésa et Jean-Paul II avaient profités d’une accélération de procès, une tendance générale ?