le direct Musique sacrée

Philippe Zeller, nouvel ambassadeur auprès du Saint-Siège

La France a enfin un ambassadeur auprès du Saint-Siège. Philippe Zeller vient d’être nommé par François Hollande.

(Darren Brown/Ottawa Citizen)
(Darren Brown/Ottawa Citizen)

Le poste était vacant depuis février 2015 et le départ de Bruno Joubert, devenu conseiller maître à la cour des comptes. La nomination de Laurent Stefanini, le 6 avril dernier, avait crée un incident diplomatique sans précédent entre la France et le Saint-Siège, la presse mettant en avant l’homosexualité du diplomate. Philippe Zeller va donc prendre la suite de François Xavier Tilliette, qui tenait jusqu’alors les rênes de la Villa Bonaparte au Vatican.

Diplomate d’expérience, pur produit du Quai d’Orsay, Philippe Zeller est entré au ministère des affaires étrangères après avoir étudié à l’ENA en 1978 (promotion Pierre Mendès France). Il a depuis occupé des fonctions dans différents domaines et pays. Ambassadeur de France en Hongrie, en Indonésie et au Canada, il occupe les fonctions de directeur général de l’administration et de conseiller diplomatique du gouvernement. Marié à une universitaire, père de deux enfants, l’homme n’a jamais fait de vague lors de ces derniers postes.

A 63 ans, c’est donc un diplomate en fin de carrière, habitué à fréquenter l’Eglise sur le terrain, qui a reçu l’agrément de sa nomination en trois semaines. « Nous sommes reconnaissants envers le geste de la France »,  a d’ailleurs indiqué le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’État du Saint-Siège, à nos confrères de La Croix. Et si pour l’instant son italien est rudimentaire, il devrait prendre son poste rapidement.