le direct Musique sacrée

Le père Alain Carron de La Carrière nous a quittés

Une voix de Radio Notre Dame s’est éteinte. Ses « minutes spirituelles » nous ont accompagnés chaque matin durant des années. Le dominicain Alain Carron de la Carrière avait choisi la radio pour faire entendre la parole de Dieu.

2 minutes… 2 minutes souvent incisives, parfois tendres, toujours bienveillantes et faites pour nous réveiller. C’est le temps que duraient les « minutes spirituelles » dispensées par le père Alain Carron de la Carrière chaque matin sur l’antenne de Radio Notre Dame. Le père Carron connaissait bien le micro. Et pour cause : avant de choisir d’entrer chez les dominicains, il avait fait ses premiers pas dans l’audiovisuel.

Né en 1932 dans un château breton sans eau courante, le père Alain Carron appartient à une vieille famille du 7ème arrondissement de Paris. Ses classes ? Il les fait dans le scoutisme, auprès du père Pierre de Porcaro :« Je me souviens de son sourire quand à 13 ans, je lui ai confié mon désir de devenir prêtre », confiait le père Carron à La Croix en 2007, « peu après, il a été déporté à Dachau où il est mort en 1944 ». A 18 ans, le jeune Alain crée un ciné-club pour les enfants. C’est le fondateur de l’émission « Le Jour du Seigneur », le père Pichard, qui le remarque au début des années 50. Alain Carron pénètre alors dans le monde de Cognacq-Jay et de ses studios. « J’ai vendu à la criée les premiers numéros du magazine Radio, Cinéma, Télévision, l’ancêtre de Télérama ».

Dieu et l’ère des médias

1954 : il entre chez les dominicains à 22 ans et est ordonné prêtre 8 ans plus tard, le 8 juillet 1962. Mais le monde de l’audiovisuel n’est jamais loin puisqu’il enquête aux Etats-Unis et au Canada, pour le « Jour du Seigneur » sur la télévision par câble. C’est là que le père Carron rencontre McLuhan : « Il m’a fait comprendre combien nous étions entrés dans l’ère du son et de l’image, combien nous étions modelés en profondeur par ces médis sans que nous nous en rendions compte ». En 1972, il se rend au Cameroun pour remettre au clergé africain la direction du Centre International catholique . 1979, de retour en France, il lance les premières émissions pour enfants et endosse le costume de producteur à FR3 puis RFO. 10 octobre 1987 : le père Alain Carron est chargé de la retransmissions de la messe et des conférences de Carême de Notre-Dame à Radio France. 20 années de services. Il a 75 ans lorsqu’il doit quitter l’antenne. « L’appel de Dieu est plus fort », dit-il alors, avant de prononcer ces derniers mots à l’antenne : « Que Dieu vous garde ! ». L’aventure radiophonique n’est pas pour autant terminée, puisqu’il devient le consultant de Radio Notre Dame. Durant Pâques 2015, il avait été victime d’un AVC. Le père Carron de la Carrière est décédé ce samedi 7 mai 2016.

Le père Alain Carron de la Carrière était également Officier de l’Ordre national des Arts et des Lettres, Chevalier de la Légion d’honneur et Chevalier de l’ordre national du mérite.

Le 2 novembre 2007, il était interviewé par Louis Daufresne. En cette journée des défunts, le père Carron évoquait le « porte étroite » qu’est la mort : « Jésus est la porte », disait-il alors.

Le 15 août 2008, au micro d’Aymeric Pourbaix, le père Carron revenait sur la fête de l’Assomption et  la figure de la Vierge Marie.

La messe de funérailles sera célébrée le mardi 17 mai à 15 heures en la cathédrale Notre-Dame de Paris.