le direct Musique sacrée

L'archange du Mt-Saint-Michel s'envole vers sa restauration

La statue a survolé le Mont-Saint-Michel ce 15 mars 2016. L’archange, abîmé par le vent et le sable, va faire peau neuve. Gérard Leclerc lui rend hommage.

Réécouter Réécouter l’éditorial de Gérard Leclerc

Dans son éditorial du jour, Gérard Leclerc nous invite à nous « éloigner des tristesses du temps présent », grâce à une image : celle de la statue dorée de l’archange St Michel, hélitreuillée, ce 15 mars, du haut de l’abbaye du mont du même nom. Saint-Michel, menaçant de son épée le dragon et terrassant le mal, doit en effet être restauré dans un atelier de Dordogne. L’usure du vent et du sable a eu raison de ses dorures. L’opération, délicate, en raison du embruns maritimes, avait été reportée à plusieurs reprises. Ce sont 520 kg qui ont ainsi culminé, dans un ciel bleu, au-dessus de la baie. « Quelle poésie dans le fait de voir s’envoler dans les airs le grand et magnifique archange », lance Gérard Leclerc.

Mais qui est vraiment St Michel ?

On le prie, on l’appelle à nous défendre dans nos combats, explique Gérard Leclerc : « il y a une sorte de guerrier supérieur dans le chef des armées célestes. Ce n’est pas un hasard si c’est lui qui apparaît à Jeanne d’Arc et l’accompagne jusqu’au terme de son épopée ». Et l’éditorialiste raconte  : « la voix de Saint-Michel, elle la perçoit dès le début : elle me paraissait une bien noble voix et je crois qu’elle venait de Dieu. Après l’avoir entendue trois fois, je reconnus que c’était la voix d’un ange. Je le vis devant mes yeux, il n’était pas seul, mais bien entouré d’anges du paradis ». Jamais durant la guerre de Cent ans le Mont Saint Michel ne fut conquis par les Anglais. « L’archange est ainsi l’un des patrons célestes de la France ».

L’invoquer « comme un protecteur qui nous inspire le courage, la vertu et l’audace »

« Dans tous les combats d’ici bas, il nous accompagne et surtout dans les plus pénibles, ceux où nous sommes confrontés à la puissance des Ténèbres », souligne Gérard Leclerc avant de conclure : « soyez, St Michel notre recours contre la malice et les embûches du démon ».

La dernière restauration de l’archange remonte à 1987. Celle-ci devrait coûter 450 000 euros. Rappelons que l’archange, en cuivre doré, a été installé au sommet de l’abbaye du Mont-Saint-Michel en 1897. l’un des monuments les plus visités de France, avec trois millions de personnes par an, est inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1979.