le direct Musique sacrée

Les séminaristes français de Rome chantent la miséricorde

Les séminaristes français de Rome vont sortir un CD intitulé « Misericordia in aeternum ».

Le disque sera distribué par Universal en France et Warner à l’étranger dès octobre 2016.

On peut dire que les chants ecclésiaux ont de beaux jours devant eux. Pour les séminaristes français de Rome cités par l’AFP, ce disque se veut cependant surtout « un pont » entre l’Église de France et le Jubilé de la miséricorde, qui a accueilli, selon le Vatican, plus de cinq millions de pèlerins à Rome depuis son ouverture début décembre par le pape François. Un CD intitulé « Misericordia in Aeternum », ce qui signifie La Miséricorde est éternelle. Un « pont », sinon une volonté de souligner cette année de la Miséricorde.

Au menu : chant grégorien, polyphonie sacrée et cantiques d’aujourd’hui. Mais pour ajouter une touche d’inédit, « trois d’entre nous ont pris la plume pour écrire soit le texte, soit la musique », raconte à l’AFP Godefroy de Sevin, l’un des chefs de chœur, auteur d’un hymne à la Vierge Marie. Enregistré dans l’église des Syriens (à proximité du Panthéon) dans le centre historique romain, ils sont 43 séminaristes et jeunes prêtres français à prêter leurs voix, l’après-midi et le soir, en fonction de leurs cours dispensés dans les différentes universités pontificales de l’Urbs.

Bien qu’aidés par des professionnels, ils conviennent que ce n’est pas une entreprise facile mais affirme Hervé Godin, diacre en formation et chef du chœur polyphonique du séminaire français « la vie musicale possède un lien existentiel avec le sacerdoce tant elle est propice à l’expérience religieuse ». Mgr Hérouard, recteur du séminaire abonde en ce sens puisque pour lui « soutenir la prière par le chant est certainement quelque chose d’irremplaçable ». Selon Hervé Lamy, directeur artistique du projet, on trouve dans ce CD « une qualité d’enregistrement musicale et vocale supérieure à tout ce que l’on peut avoir comme parution de communauté religieuse à l’heure actuelle en France. »

Les séminaristes français de Rome
Les séminaristes français de Rome

En attendant la promotion en France, ils seront les invités de Maxime Dalle dans Ecclesia le 20 juin prochain,  mais nous vous proposons de découvrir en exclusivité trois morceaux. Ce ne sont que des prémontages mais la qualité est déjà au rendez-vous!

Le premier est un extrait du chant qui ouvrira le CD : le Misericordias Domini, de Botor, interprété par l’ensemble des séminaristes. Les descriptions de ces morceaux ont été réalisées par leurs interprètes et auteurs.

Description :
« Au commencement, il y a l’amour immense, la miséricorde du Seigneur qui se manifeste dans la création et les merveilles qu’il fait pour nous. Cet amour, toutes les voix, reprenant les mots du psalmiste (Ps 88), invitent à le chanter, tandis que les solistes rappellent la grandeur du Seigneur. »

Le deuxième est ‘Dieu seul suffit’, composé par J.B. du Jonchay et interprété par un sous-ensemble d’une quinzaine de séminaristes.

Description :
« Au plus profond de la nuit de la foi, la confiance sourd au plus intime de l’âme. Un sous-ensemble invite à descendre là où seul le murmure d’une petite voix se fait entendre, jusqu’à laisser à Dieu toute la place. »

Le dernier est une composition originale de Godefroy de Sevin, séminariste de Versailles qui a aussi pris en charge toute la dimension musique et chants du projet CD. C’est un « Sub Tuum », hymne marial, en français, interprété par le Petit chœur polyphonique du Séminaire Français.

Description :
« Dans le silence du Samedi Saint, le disciple se tourne vers la Vierge Marie. Celle qui, dans la nuit obscure, a gardé la foi soutient l’espérance de l’Église. Le chœur polyphonique reprend la plus ancienne antienne mariale (IVe siècle), ici mise en musique par un séminariste. »