le direct Musique sacrée

Jour 2 : premiers pèlerins français et premières émissions à Cracovie !

Dimanche 24 juillet, l’équipe est au complet et se met au travail ! Au programme : découverte du QG des Français, premières émissions et rencontre avec les premiers pèlerins français arrivés à Cracovie.

Ca y est, toute l’équipe de Radio Notre Dame est là ! Nous nous sommes installés au QG des Français, en plein coeur de Cracovie. Le studio est monté et le bureau déjà pris d’assaut. Nos reporters sont partis sur leurs premiers reportages. Le programme des JMJ, les mesures face à la menace terroriste, l’hymne des JMJ, tout est en boîte !

Alors pour l’instant, la plupart des pèlerins vivent encore les journées en diocèses, mais ils commencent à arriver. On a pu croiser aujourd’hui dans les rues de Cracovie : des groupes polonais bien sûr, mais aussi des Italiens, des Espagnols, des Brésiliens… Chacun arbore le drapeau de son pays et celui des JMJ !

Les volontaires du Centre d’évangélisation internationale continuent à occuper les principales places de la ville pour mener à bien leurs missions. A travers une réadaptation de la figure du fils prodigue, ils ont réussi à remplir une partie de la place du marché de Rynek Glowny.

Les premiers pèlerins français sont également arrivés à Cracovie ! On les a suivis, de leur arrivée à la gare de Cracovie à leur installation en famille. Il s’agit d’un groupe d’Issy-les-Moulineaux. Les jeunes viennent de passer une semaine en famille, dans un diocèse de Varsovie. Dimanche soir, ils ont rejoint leur nouvelle famille d’accueil à Cracovie. Une dizaine de volontaires les attendaient. C’est avec eux, notamment, qu’ils vont vivre ces 31èmes Journées Mondiales de la Jeunesse.

 

Gare de Cracovie. Crédits : Juliette Loiseau
Gare de Cracovie. Crédits : Juliette Loiseau

De plus en plus de pèlerins déferlent donc sur la ville. Ils ont tous vécu des moments forts, que ce soit dans cette semaine en diocèse ou tout simplement en vivant au rythme des familles polonaises qui les accueillaient. Ce qui nous réjouit, c’est d’avoir la joie de pouvoir vous raconter, chaque jour, une nouvelle histoire à travers le regard de ces jeunes partis à l’assaut de ces 31èmes Journées Mondiales de la Jeunesse.