le direct Musique sacrée

Au Pakistan, les chrétiens persécutés au nom de la loi anti-blasphème

L’attentat-suicide de Lahore au Pakistan, dimanche 27 mars 2016, a fait resurgir les persécutions dont sont victimes les chrétiens pakistanais.  Minorité religieuse, les chrétiens du Pakistan vivent avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête : les lois anti-blasphèmes.

Lundi midi, le bilan provisoire était de 72 morts, dont 29 enfants, et plus de 200 blessés.Un homme s’est fait exploser à côté d’une aire de jeux, fréquentés par des familles et des enfants venus fêter Pâques. L’attentat de Lahore, au Pakistan, dimanche  soir, est un événement de plus dans la liste des persécutions des chrétiens pakistanais. Le groupe taliban qui a revendiqué l’attaque, a clairement exprimé sa volonté de viser les chrétiens. Au Pakistan, les chrétiens sont entre 2 et 5 millions suivant les sources, sur une population de plus de 180 millions. 96% des Pakistanais sont musulmans. La minorité chrétienne est régulièrement la cible d’attaques.

Les persécutions se fondent généralement sur une loi : la loi anti-blasphème. Elle a été adoptée en 1986 par le dictateur Muhammad Zia-ul-Haq, et est depuis toujours en vigueur. Le fait d’injurier le prophète Mohammed est passible de la peine de mort, la profanation du Coran de la prison à vie. Mais dans les faits, le texte est souvent utilisé pour régler ses comptes ou un problème familial.

L’ONG française Portes Ouvertes publie chaque année un Index Mondial de Persécution des Chrétiens. Elle classe les 50 pays où les chrétiens sont le plus persécutés. Dans l’Index de 2016, une nouvelle fois, le Pakistan arrivait à la 6e position des pays qui persécutent le plus les chrétiens.

La chronologie ci-dessous recense les principales attaques commises envers les chrétiens pakistanais :

Ci-dessous la carte localise les différentes attaques et persécutions de chrétiens pakistanais recensées dans la chronologie :

Le vendredi 29 janvier 2016, Monseigneur Joseph Cutts, archevêque de Karachi et président de la Conférence des évêques du Pakistan, est venu témoigner à l’occasion de la 8e édition de la Nuit des Témoins organisée par l’Aide à l’Eglise en Détresse. Lors de son passage, il a raconté la situation et les persécutions que vivaient les chrétiens de son pays et le combat qu’il menait pour la liberté religieuse :

 A relire – Article sur l’attentat de Lahore, le dimanche 27 mars 2016 : Attentat de Lahore : les chrétiens étaient visés