le direct Musique sacrée

Le Carmel de Jérusalem guidé par le Notre Père

Eddy Vicken et Yvon Bertorello sont allés à la rencontre des carmélites du Pater Noster à Jérusalem. Au coeur de leur intimité communautaire, le documentaire nous emmène sur le Mont des Oliviers, là ou Jésus vécut. 

Une terre qui parle de Dieu. Adossé au Mont des Oliviers, le Carmel du Pater Noster est un des quatre territoires français à Jérusalem. Fondé en 1875 par la rencontre de deux femmes: la Princesse de la Tour d’Auvergne et Mère Xavière du Coeur de Jésus, professe du Carmel de Lisieux.  Mère Xavière dira d’ailleurs de ce lieu: « Quel magnifique panorama! D’un côté toute la ville de Jérusalem, de l’autre la Mer Morte, la route de Béthanie et de Bethphagé. Plus près, à droite le lieu de l’Ascension, à gauche la grotte des enseignements, dite du Pater. Au pied de la montagne, la grotte de l’agonie, le jardin de Gethsémaní, le torrent du Cedrón, la source de Siloë. Il serait très heureux  pour nous de pouvoir construire ici un Carmel « .

Le Carmel accueille une communauté de religieuses internationales. Palestienne, Coréenne, Malgache, Américaine, Brésilienne, Libanaise et Française se côtoient et donnent une couleur particulière à cette communauté fraternelle. Les carmélites partagent leur temps entre prière et travail. Près de quatre heures chaque jour sont consacrées à Dieu dont deux heures en oraison personnelle. A travers ce documentaire, on découvre des soeurs qui ont choisi de vivre cloitrées « un milieu de vie dans lequel je peux développer cette relation particulière avec le Christ sans être distraite » souligne l’une d’entre elles. Leur voeu d’obéissance, tout simplement un moyen d’être en relation avec quelqu’un de plus grand. Marie comme modèle de vie, c’est Sainte Thérèse de Jésus et Jean de la Croix qui les guident. Les trois piliers du Carmel dictent la vie des  dix-sept soeurs: détachement, amour fraternel et humilité. Vivant qu’avec l’essentiel et dans la pauvreté pour apprendre à aimer et à se laisser aimer par Celui qui les a choisi, c’est leur vie. Le Carmel a la particularité d’être dédié au « Notre Père » ou près de 150 représentations en mosaïque et dans des langues différentes sont incrustés dans les murs du couvent.

S’accomplir là où Jésus a vécu et où il a appris à ses disciples que la prière était un programme de vie exigeant. Un documentaire qui  montre qu’il n’y a qu’une chose: laisser le Christ entrer dans nos coeurs. À découvrir sur KTO et à la Procure en DVD.