le direct Musique sacrée

Cardinal Robert Sarah : « je viens partager les soucis de l’Eglise de France »

cardinal-sarah

Présent en France durant une semaine, le cardinal guinéen Robert Sarah était mardi 3 mars l’invité de Louis Daufresne, sur Radio Notre Dame. L’occasion de revenir sur sa vision de l’Eglise, des défis actuels, et du but de sa visite dans l’hexagone.

Un rapport particulier avec la France

Le cardinal Robert Sarah aime la France. Celui qui occupe aujourd’hui les fonctions de Préfet de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements, a longtemps séjourné en France, notamment durant ses études théologiques. Aujourd’hui c’est avec un regard bienveillant, mais également lucide qu’il revient dans l’Hexagone, à la visite de l’Eglise de France. « Je viens partager les soucis de l’Eglise de France » déclarait-il à ce sujet. Il témoignait sur Radio Notre Dame du bon accueil qui lui a été fait, notamment dans les paroisses où il s’est rendu.


Cardinal Sarah : « je viens partager les soucis… par radio_notre_dame

 

Dieu n’est pas mort

Le cardinal Robert Sarah est également en pleine promotion de son dernier ouvrage. Publié chez Fayard, ce livre qui s’intitule « Dieu ou rien, entretien sur la foi », a été réalisé sous forme d’entretien avec l’écrivain Nicolas Diat. Dans cet ouvrage, le cardinal Sarah revient sur les bases de sa foi, de son ministère. Il donne également des pistes pour l’avenir, à une société, particulièrement la société européenne, en perte de repères religieux. Et à ceux qui affirment aujourd’hui que Dieu est mort, lui répond l’inverse.


Cardinal Sarah : « Dieu n’est pas mort » par radio_notre_dame

 

Quelle place pour Dieu dans notre société ?

Interrogé sur la place de Dieu dans notre société, le cardinal Sarah est notamment revenu sur l’évolution de l’Eglise, pour être en phase avec la société. Citant l’exemple de Vatican II, le cardinal guinéen a notamment affirmé que le dernier concile avait pour but de remettre Dieu au coeur de la société, tout en reconnaissant que les textes conciliaires avaient pu être mal interprétés par la suite.

Cardinal Sarah : « Vatican II voulait remettre… par radio_notre_dame

 

Réécoutez l’intégralité de cette émission ici.