le direct Musique sacrée

Alain Dieudonné : "l’écologie n’est pas nouvelle dans le christianisme"

Alain et son épouse Emmanuelle sont permarculteurs dans la Vienne.

A l’occasion de la conférence sur le climat de Paris, découvrez chaque mois le portrait d’un catholique qui s’engage pour l’écologie. Ce mois-ci, Alain Dieudonné, permaculteur à la ferme des Chataigners, dans la Vienne.

Alain et Emmanuelle Dieudonné sont permaculteurs. Mais qu’est-ce que la permaculture ? C’est à la fois un mode d’action et un système agricole. Cette méthode prend en compte la bio-diversité des écosystèmes et vise à créer une production agricole durable, économe en énergie et respectueuse des êtres vivants et de la nature. L’éthique de la permaculture : prendre soin de la terre, de l’humain et partager équitablement.

Alain et Emmanuelle sont aujourd’hui installés à la ferme des Chataigners, dans la Vienne, avec leurs trois enfants. Ils disposent d’une petite exploitation sur laquelle ils produisent des fruits et légumes bios, qu’ils vendent sous forme de panier.

Mais pour en arriver là, Alain et Emmanuelle ont poursuivi un véritable parcours, une transition écologique. Pour Alain, tout a commencé à partir de l’alimentation : faire attention à ce que l’on mange, aux produits, aux traitements des producteurs… Puis les circonstances économiques, les entreprises qui ferment, ont poussé Alain à franchir un dernier pas dans sa conversion écologique : devenir producteur.

Mais c’est Alain Dieudonné qui explique le mieux, comment il a réalisé cette conversion :

 Alain et Emmanuelle se sont concentrés sur ce qu’on peut appeler « l’écologie intérieure ». Après en avoir approché d’autres, écologie politique, environnementale, Alain a réalisé qu’à chaque fois, ces écologies oubliaient des dimensions indispensables :

 Pour Alain, le pape François dans son encyclique Laudato si, est le premier à faire le lien entre toutes ces écologies, et ainsi à faire le lien entre la diversité de chacun :

A lire ou relire sur Radio Notre Dame : Environnement : ce que dit vraiment l’encyclique « Laudato si »
Les réactions à « Laudato si » : « un signal fort arrivant à point nommé »

La ferme des Châtaigniers à Buxeuil
La ferme des Châtaigniers à Buxeuil

Et pour Alain Dieudonné, le christianisme est plus que légitime sur ces questions d’écologie. Car depuis toujours, la création est au cœur même du christianisme et des Evangiles. Et il se base notamment sur les textes de Saint-François d’Assises, peut-être le premier écologiste :

A lire ou relire sur Radio Notre Dame : Le pape appelle les chrétiens à s’engager pour l’environnement
Climat : les responsables religieux rencontrent François Hollande

Alain et Emmanuelle Dieudonné participent ainsi à leur échelle, à leur manière, à la conversion écologique, d’autant plus à l’approche de la Cop21, la conférence climat de Paris en décembre prochain. Ils organisent tout au long de l’année des stages dans leur ferme pour faire découvrir la permaculture, ses techniques et ses applications, ainsi qu’une approche de l’écologie intérieure. Car c’est à chacun de se mobiliser pour que cette conférence climat fonctionne, mais aussi pour en montrer les égarements.

Retrouvez toutes les informations sur le blog d’Alain et Emmanuelle pour découvrir les événements et activités de leur ferme.

A lire ou relire sur Radio Notre Dame, les portraits de catholiques qui s’engagent pour le climat :
Portrait du mois d’avril 2015 : François Mandil : « Le message de l’Évangile, c’est de l’écologie »
Portrait du mois de mai 2015 : Laura Morosini : « à chacun de baisser son empreinte carbone »