le direct Musique sacrée

« Chants de paix et d’unité », le nouvel album de Taizé

TaizéA la veille du  75ème anniversaire de sa fondation et du 100ème anniversaire de son fondateur, la communauté de Taizé sort un nouvel album.

Pour son nouvel album « Chants de paix et d’unité« , la communauté de Taizé propose un ensemble d’enregistrements, mélange équilibré de prières et de musiques, visant à conduire l’auditeur au calme intérieur et au réconfort spirituel. Selon le frère Alois, prieur de la communauté monastique : « Tout être humain a soif de paix« . Ainsi les pistes promettent des sonorités chaleureuses et rassurantes. Les pièces choisies sont des « chants de base simple et envoûtants, entonnées de nombreuses fois par les fidèles« , explique Anna Barry, directrice artistique. Portées par les voix combinées, elles laissent entendre quelques accompagnements instrumentaux à la guitare, au violoncelle, au hautbois ou à l’orgue.

« Dans notre enregistrement, il y a des chanteurs du monde entier, de grands groupes slovènes, suédois, et littéralement des quatre coins du globe« , poursuit Anna Barry. Les titres sont chantés en latin, en allemand, en français, en italien et en anglais. Une façon de refléter les origines cosmopolites des pèlerins de Taizé et l’esprit collectif de la communauté.

Bless the Lord

Les pièces prennent parfois la forme de cantiques comme Let All Who Are Thirsty Come, ou laisse entendre des échos d’un choral de Bach comme Bleiblet hier, chanté par l’ensemble complet des voix de deux milles cinq cent personnes.

Par contraste, Le verbe s’est fait chair, est un arrangement d’une simplicité envoûtante, chanté uniquement par les frères résidents de Taizé, accompagnés à l’orgue.

Une première collaboration réussie entre Taizé et le label discographique majeur, Deutsche Grammophon.

Une communauté unie

Fondée en 1940, par frère Roger, d’origine Suisse, Taizé accueille à l’origine des réfugiés fuyant l’occupation allemande pendant la seconde guerre mondiale. Nichée au cœur des champs et bois de Bourgogne, la communauté compte aujourd’hui une centaine de frères issus de milieux catholiques ou protestants, de trente nations différentes. Ce lieu de retraite et de pèlerinage est particulièrement apprécié des jeunes adultes. La plupart d’entre eux ont entre dix-sept et vingt-huit ans.

« La musique a toujours été très importante dans la communauté« , affirme le frère Alois. « Rien ne porte tant à la communion du Dieu vivant, qu’une prière commune méditative, avec ce sonnet de la prière : le chant qui se prolonge et qui continue dans le silence du cœur alors que l’on se retrouve seul » écrivait le frère Roger. Selon la communauté, le chant est aussi le moyen d’unir leur assemblée de jeune fidèle en constante expansion.

« Chants de paix et d’unité« , Deutsche Grammophon, 15.99€, 23 mars 2015.