le direct Musique sacrée

Radio Al-Salam, une radio de la paix à Erbil

topic

Radio Al-Salam, c’est la radio de la paix en arabe. Elle émet depuis Erbil, au coeur des camps de déplacés du Kurdistan irakien, depuis le dimanche 5 avril, jour de Pâques. De nombreuses minorités sont présentes dans ces camps de réfugiés. L’ambition de Radio Al-Salam : créer des ponts entre ces communautés.

Depuis le début de l’année 2014, l’ONU estime que 2,5 millions de personnes ont été déplacées par les combat, et près de la moitié a trouvé refuge au Kurdistan irakien. Quatre ONG françaises soutiennent cette radio locale, la Guilde européenne, Radio Sans Frontières, l’Oeuvre d’Orient et la Fondation Raoul Follereau.

Vincent Gélot est le coordinateur de Radio Al-Salam. Ce jeune Français de 27 ans n’en est pas à son coup d’essai dans la région : entre 2012 et 2014, il a parcouru l’Orient chrétien à bord d’une 4L. 60 000 kms parcourus à la rencontre des communautés chrétiennes d’Orient, 22 pays, du Liban à la Turquie, en passant par l’Iran, l’Afghanistan ou encore l’Arménie. Son périple l’avait d’ailleurs mené en Irak, dans la plaine de Ninive. De retour à Erbil, il revient pour nous sur la naissance de cette radio :

Mais dans les camps de réfugiés de la région, il n’y a pas que des chrétiens. On retrouve de nombreuses minorités comme les Yézédis, mais aussi beaucoup de musulmans. Et pour s’adresser à l’ensemble de la population locale, Radio Al-Salam émet en plusieurs langues :

Radio Al-Salam est entièrement dédiée aux déplacés et aux réfugiés du Kurdistan irakien. On retrouve ainsi une programmation classique avec les informations, la météo, de la musique locale, pour que la radio soit un espace de détente et une ouverture sur le monde. Mais il y a aussi une programmation consacrée aux réfugiés du Kurdistan irakien avec des reportages dans les camps, des interviews en plateau, et des informations pratiques, car cette radio c’est aussi une plateforme d’échanges pour les nombreuses ONG sur place.

Par sa programmation et ses différentes langues, Radio Al-Salam nourrit l’ambition de sortir les réfugiés de leur bulle et de créer des échanges entre les différentes communautés et les différents camps :

Une autre partie de ce projet est l’acheminement de radios sur place. Les réfugiés ont l’électricité, une télévision pour la plupart, mais peu de radios. Pour l’instant, 250 radios ont été distribuées, mais il en manque encore des centaines, pour que chaque réfugié puisse écouter la radio de la paix.

Vous pouvez retrouver toutes les informations sur Radio Al-Salam sur sa page Facebook.
Retrouvez également l’interview de Vincent Gélot dans Rencontre au micro de Marie-Leila Coussa.