le direct Musique sacrée

Libye : l’EI exécute vingt-huit chrétiens éthiopiens

XVMc2ee8564-e723-11e4-af66-70b5c9d20aa7

Une vidéo montrant l’assassinat de vingt-huit hommes venus d’Éthiopie, a été diffusée dimanche par des sites djihadistes.

L’État islamique a diffusé dimanche via des sites djihadistes une vidéo montrant l’exécution de 28 hommes chrétiens éthiopiens par des jihadistes en Libye. L’enregistrement porte le logo de l’EI et sa mise en scène présente des similarités avec la précédente vidéo de la décapitation des 21 coptes diffusée il y a deux mois.

Les images montrent 12 hommes, vêtus de combinaisons oranges qui sont amenés sur la plage avant d’être couchés au sol et tués au couteau. 16 autres d’un second groupe ont été tués par balles à bout portant dans une zone désertique indéterminée. Un homme habillé en noir s’exprime en anglais alors que les autres bourreaux, un derrière chaque prisonnier, sont intégralement vêtus de treillis militaires et silencieux. Tous sont masqués. L’orateur brandit un pistolet et menace les chrétiens s’ils ne se convertissent pas à l’islam. Il présente les hommes exécutés comme des membres « de l’Église éthiopienne ennemie« . Les images des exécutions concluent la vidéo de 29 minutes. L’origine et les circonstances de la capture n’ont pas encore été déterminées.

L’Éthiopie ciblée

C’est la première fois que l’EI cible dans une vidéo des ressortissants de l’Éthiopie. La nouvelle a considérablement choqué le pays qui est l’une des plus anciennes nations chrétiennes. Addis Abeba a « condamné fermement de telles atrocités, qu’elles concernent des Éthiopiens ou d’autres nationalités« , a déclaré le ministre de la Communication, Redwan Hussein à l’AFP. La Maison-Blanche évoque de son côté un « massacre brutal » et appelle urgemment au « règlement politique du conflit » en Libye.

Environ deux-tiers des Éthiopiens sont chrétiens, la majorité d’entre eux étant des coptes orthodoxes, une communauté qui affirme être présente dans la Corne de l’Afrique depuis le Ier siècle. De nombreux Éthiopiens ont quitté leur pays pour aller chercher du travail, notamment en Libye où la main d’œuvre étrangère était nombreuse avant que le pays ne tombe dans le chaos à la suite de la chute de Mouammar Kadhafi en 2011. Des Éthiopiens rejoignent aussi la Libye pour tenter de rejoindre l’Europe par la mer.

« catholiques, coptes, orthodoxes ou protestants, il n’y a aucune différence »

Le Pape François a envoyé ce mardi au patriarche de l’Église orthodoxe éthiopienne, Abuna Matthias, un message de solidarité. Le Souverain Pontife a fait part de sa grande consternation et de sa douleur face à l’assassinat de ces chrétiens « tués pour le seul fait de suivre Notre Seigneur et notre Sauveur ».

« Que les victimes soient catholiques, coptes, orthodoxes ou protestants, il n’y a aucune différence, a aussi écrit le Saint-Père. Le sang de nos frères et de nos sœurs est un témoignage qui crie pour se faire entendre de tous ceux qui savent encore distinguer entre le bien et le mal. Ce cri doit être surtout écouté par ceux qui ont en main le destin des peuples ».

Sources : Le Figaro, RFI, Radio Vatican