10.04.15 Catégorie(s) : International

L’exorciste du Vatican compare l’Etat islamique à Satan

Le père Amorth, le célèbre exorciste du Vatican, s’est exprimé au sujet de l’Etat islamique qui persécute les chrétiens d’Orient en Syrie et en Irak. Pour lui, l’organisation terroriste n’est ni plus, ni moins, le diable incarné. Interrogé par le journal italien Il Giorno, le père Gabriele Amorth, chef exorciste du Saint-Siège et du diocèse…

amorth

Le père Amorth, le célèbre exorciste du Vatican, s’est exprimé au sujet de l’Etat islamique qui persécute les chrétiens d’Orient en Syrie et en Irak. Pour lui, l’organisation terroriste n’est ni plus, ni moins, le diable incarné.

Interrogé par le journal italien Il Giorno, le père Gabriele Amorth, chef exorciste du Saint-Siège et du diocèse de Rome, depuis 1986, a déclaré que « l’Etat islamique est Satan ». Dans cette interview, le père Amorth donne son point de vue sur la violence déversée par Daesh sur les chrétiens d’Orient.

 

Le mal se déguise sous plusieurs formes

« Les choses arrivent tout d’abord dans les sphères spirituelles et, ensuite, se concrétisent sur cette terre. Les royaumes spirituels sont seulement au nombre de deux. L’Esprit Sain et l’esprit démoniaque. Le mal déguisé sous diverses formes, politiques, religieuses, culturelles, a une unique source d’inspiration : le diable. Comme chrétien, je lutte spirituellement contre la Bête. » précise-t-il également.

 

« Il me répète que le monde est en son pouvoir »

Pour le père Amorth, il ne fait aucun doute que Satan progresse avec le califat autoproclamé de l’Etat islamique. Témoignant de son expérience avec le diable, le père Amorth se livre à ce sujet. « Il me répond seulement lorsque je lui pose une question. Il répète que le monde est en son pouvoir, et en cela il dit la vérité. Bibliquement parlant, nous sommes dans les derniers temps et la Bête travaille frénétiquement ».

 

Daesh : la responsabilité de l’Occident

L’exorciste du Vatican s’adresse enfin aux puissances internationales, et s’interroge notamment sur leur responsabilité face à la montée de Daesh. « Interrogeons-nous sur ce que l’Occident a fait au cours des dernières décennies. Il a envoyé Dieu au diable. Il a fini avec les bénédictions d’écoles, il a fini avec les croix, il a tout envoyé promener ».

Source : Aleteia

Partagez sur les réseaux sociaux :