le direct Musique sacrée

Enlèvement de 90 chrétiens par Daech en Syrie : l'appel de l'Oeuvre d'Orient

Suite à l’attaque de deux villages chrétiens du nord-est de la Syrie, Daech a kidnappé 90 habitants. Mgr Pascal Gollnisch en appelle à la responsabilité de la communauté internationale.

Tal-Hermez
Tal-Hermez

L’information a été transmise par l’Observatoire syrien des droits de l’Homme en fin de matinée, avant d’être confirmée par l’agence de presse catholique Misna : les djihadistes du groupe Etat islamique (EI) ont pris en otage 90 habitants dans la région de Hassaké, à 200 km à l’est de Kobané. Si les enlèvements ont eu lieu dans deux villages qui ont été attaqués, le village de Tal Chamirane et celui de Tal Hermouz, Daech s’en est pris également aux villages de Tal Riman, Tal Nasra , al-Agibash, Toma Yalda et al-Haooz. Arrivant à bord de camions, les djihadistes ont laissé derrière eux des dizaines de maisons incendiées et de nombreuses victimes. Ils ont livré aux flammes l’une des plus ancienne églises du pays, l’église antique de Tal Hermez.

daesh pétrole
Infographie réalisée par le Figaro en janvier 2015

Un verrou stratégique

 D’après l’ONG « A demande for action » (ADFA) venant en aide aux populations assyro-chaldéennes, les hommes, séparés des femmes et des enfants, auraient été emmenés dans les montagnes d’Abd al-Aziz. Selon l’agence de presse officielle de Damas, Sana, les forces aériennes des pays de la coalition internationale auraient survolé la zone sans intervenir. Le groupe Etat islamique chercherait à ouvrir un passage vers la frontière de la Turquie, afin de s’approvisionner plus facilement en armes et mercenaires. Par ailleurs, la province d’Assaké est connue pour sa richesse en pétrole, c’est donc un lieu stratégique au cœur des territoires occupés et contrôlés par Daech non seulement en Syrie, mais aussi en Irak.

L’angoisse de L’Oeuvre d’Orient

Le directeur de L’Oeuvre d’Orient, Mgr Pascal Gollnisch, a aussitôt publié un communiqué de presse faisant part de son angoisse devant le kidnapping de chrétiens en Syrie par Daech. « Nous devons porter ces hommes et ces femmes dans la prière ». « Cette horrible situation rappelle l’urgence d’une neutralisation rapide du Daech en Syrie comme en Irak », a ajouté Mgr Gollnisch en rappelant que « la responsabilité de la communauté internationale était clairement engagée ».

Daech ne serait plus qu’à 12 kilomètres d’Hassaké. L’Oeuvre d’Orient demande aux autorités compétentes de tout mettre en oeuvre pour assurer la sécurité de la ville, « sa chute représenterait un drame considérable pour l’ensemble de la région et une redoutable victoire symbolique pour Daech ».

Par ailleurs, sur Radio Vatican, Mgr Jacques Behnan Hindo, l’évêque syro-catholique d’Hassaké a accusé la Turquie d’empêcher les habitants chrétiens de la région de fuir par sa frontière, tout en permettant aux djihadistes de la franchir. « Au nord, la Turquie laisse passer les camions, les troupes de Daech, le pétrole volé à la Syrie, le blé, le coton : tout cela peut passer la frontière, mais personne ne peut passer », a-t-il déclaré, dénonçant également le fait que la Croix-Rouge fournissait de l’argent au Croissant-Rouge : « Le Croissant-Rouge ne donne absolument rien aux chrétiens, même pas un milliardième de ce qu’il reçoit… Jusqu’à maintenant, depuis quatre ans, le Croissant-Rouge n’a rien donné aux chrétiens. Les responsables du Croissant-Rouge sont tous des frères musulmans ou apparentés… La seule aide pour les chrétiens de la région provient de l’Oeuvre d’Orient, du Vatican ou de la Congrégation des Eglises d’Orient du Vatican ».

Sources : L’Oeuvre d’Orient, La Croix, Misna, Radio Vatican, fait-religieux.com

>> Découvrir le témoignage de l’archimandrite Emanuel Youkhana, leader des chrétiens assyriens et responsable du CAPNI (Christian Aid Program Northern Iraq)