le direct Musique sacrée

Les réactions à "Laudato si" : "un signal fort arrivant à point nommé"

Nombreuses sont les réactions après la parution de l’encyclique du pape François sur la Création et l’écologie intégrale. Engagés dans la défense de l’environnement ou dans le service de l’Eglise : tous espèrent que 2015 sera « l’année des décisions concrètes ».

  

banners-LAUDATO-SII-EN

 

 

laudatosiRéécouter Décryptage de l’Encyclique « Laudato Si » du pape François – Réécouter Le débat du soir

C’est une nouveauté de voir un pape « aussi déterminé à engager une action qui influe sur la politique mondiale« , a déclaré ce jeudi 18 juin 2015 le cardinal Reinhard Marx, président de la COMECE (Commission des Episcopats de la Communauté Européenne), lors de la présentation de l’Encyclique « Laudato Si ». Il s’agit là d’un « signal fort arrivant à point nommé ». La réaction est la même du côté de l’organisation de protection de l’environnement WWF. « Le message du pape François offre au débat sur le changement climatique une portée morale dont nous avions besoin« , a souligné sa présidente, Yolanda Kakabadse. Le Saint-Père lance un appel, a ajouté la présidente du Secours Catholique-Caritas France, Véronique Fayet : « Nous sommes non seulement prêts à répondre à cet appel, mais nous sommes déjà en marche, avec l’ensemble de nos partenaires Caritas, pour construire un monde plus sobre, respectueux de la nature, plus juste politiquement, socialement, économiquement et donc attentifs à intégrer réellement les plus fragiles d’entre nous« .

« L’humanité doit changer de cap »

« Nous devons changer de modèle et de comportements », affirme Véronique Fayet, « le monde semble guidé par des intérêts privés, par des pouvoirs économiques recherchant la seule poursuite du modèle de développement actuel  dans lequel prévaut la recherche du gain financier au détriment du bien commun et où la croissance se fait sans développement de la personne« . Concernant la COP21, l’attente est grande du côté des défenseurs de l’environnement, comme le résume Yolanda Kakabadse de WWF : « Nous espérons que l’attention croissante portée sur le changement climatique et le développement durable pourra se traduire par des engagements réels de la part de tous les gouvernements. 2015 doit être l’année de décisions concrètes, justes et à fort impact, l’année où personne ne pourra rester sans agir« .Comme d’autres, le Secours Catholique-Caritas France n’a pas attendu pour mettre en place de « nouvelles formes de gouvernance ». « Nous nous battons pour aider les petits paysans dans leurs projets d’adaptation aux changements climatiques et pour le respect de leurs droits sur les cinq continents – lutte contre les expropriations, pour la réalisation du droit à l’alimentation… », a expliqué Véronique Fayet, « nous soutenons l’agroécololgie et les pratiques basées sur les semences et savoir-faire locaux… Nous nous mobilisons pour chacun puisse avoir accès à une énergie propre et sûre ».

Sources : Secours Catholique, COMECE, WWF

>> Lire l’Encyclique « Laudato Si »