le direct Musique sacrée

Un nouvel évêque pour Blois : Mgr Jean-Pierre Batut

Évêque auxiliaire du diocèse de Lyon, Mgr Jean-Pierre Batut a été nommé ce samedi 22 novembre évêque de Blois par le pape François. La messe d’installation aura lieu le dimanche 11 janvier prochain.

Étant atteint par la limite d’âg, Mgr Maurice de Germiny a remis sa démission au Saint-Père qui a très vite nommé un successeur, Mgr Jean-Pierre Batut. Agé de 60 ans, il était jusqu’à présent évêque auxiliaire de Lyon. En attendant la messe d’installation, le 11 janvier prochain, Mgr de Germiny a été désigné « administrateur apostolique du diocèse ».


Mgr Jean-Pierre Batut nommé évêque de Blois par DioceseLyon

« Ce n’est pas sans un pincement au coeur que je quitte ce diocèse », a aussitôt annoncé Mgr Batut dans une vidéo publiée sur le site du diocèse de Lyon. Il y remercie notamment toutes les personnes qu’il a rencontrées durant les années qu’il a passées à Lyon. De son côté, le cardinal Philippe Barbarin a salué cette nomination : « Bien sûr, nous pensons d’abord à lui dire merci : un immense merci pour les six années de service dans notre diocèse où il s’est donné sans compter pour la formation théologique et spirituelle. 
Il a accompagné avec une grande attention les séminaristes, les diacres en formation, les jeunes prêtres, les laïcs en mission ecclésiale, les catéchumènes ». Et Le cardinal Barbarin d’ajouter : « Nous savons ce que nous avons reçu durant ces années et nous espérons que lui aussi a vécu une période intense, heureuse de son ministère parmi nous, de nombreux Lyonnais seront présents lors de son installation à Blois le 11 janvier prochain ».

Contre le mariage pour tous

Ordonné prêtre en 1984 à Paris, Jean-Pierre Batut, a un double cursus universitaire : il est titulaire d’une licence de philosophie, d’une maîtrise et du Capes d’allemand, d’une licence de théologie (à l’université grégorienne de Rome) et de deux doctorat (histoire des religions et théologie). Il a tout d’abord exercé son ministère dans diverses paroisses de l’ouest parisien. Il a également enseigné au séminaire.
Favorable à la prise des responsabilités des femmes dans l’Église, il a activement milité contre le mariage pour tous. Il a notamment manifesté à Paris  en mai 2013 après la promulgation de la loi Taubira.

Sources : Le diocèse de Lyon, La Nouvelle République.