le direct Musique sacrée

Jean-Paul II, "l'homme en prière"

Pourquoi Karol Wojtyla est-il un saint ? Il a été l’un des proches collaborateurs de Jean-Paul II entre 1992 et 2005 : Mgr Renato Boccardo, membre de la Congrégation pour la cause des saints, évoque « l’athlète de Dieu » devenu « fragile ». Interview exclusive.

Jean-Paul-II-1980

Il a accompagné Jean-Paul II durant les dix dernières années de sa vie. Mgr Renato Boccardo, archevêque de Spoleto-Norcia, vient de publier « Dans l’intimité de Jean-Paul II – Vingt regards sur une homme d’exception » aux éditions des Béatitudes. Louis Daufresne l’a rencontré.

Quand on lui demande quel est le premier souvenir qui lui vient à l’esprit à l’évocation de Jean-Paul II, Mgr Renato Boccardo répond immédiatement « l’homme en prière ». « On le voyait physiquement entrer dans la prière, le monde n’existait plus », dit-il, « c’était son secret et sa force, cette communion profonde avec le Seigneur ». Et l’ancien collaborateur de Karol Wojtyla de raconter les temps de prière que Jean-Paul II prenait dans la chapelle du palais apostolique, entre deux déplacements ou deux audiences. « Il avait toujours son chapelet dans la poche et le sortait pour méditer ».

« L’athlète de Dieu devenu fragile, voilà la parabole de sa vie », résume Mgr Boccardo, « un parcours de dépouillement qui a été pour lui aussi dur à accueillir ». Et le membre de la Congrégation pour la cause des Saints de rappeler qu’au cours de ses dernières années, Jean-Paul II avait écrit une lettre aux personnes âgées dans laquelle il disait combien il était « beau de donner sa vie jusqu’au bout pour la cause du Christ ». De pape bientôt saint, Mgr Boccardo garde également en mémoire son principal trait de caractère : « un homme positif et attentif aux gens, avec un regard profond, il vous regarder dans les yeux… Il voulait sans cesse souligner le côté bon de son interlocuteur ». Et l’ancien collaborateur de Jean-Paul II d’évoquer une anecdote lors d’une visite pastorale : « Un gamin a apostrophé le pape : mais toi, avec qui tu parles, lui a-t-il demandé. Le pape lui a alors répondu : tu vois, moi, je parle avec Jésus, puisque je parle avec Jésus, je peux parler avec toi et avec vous tous ». C’est bien dans le dialogue avec le Seigneur que Jean-Paul II puisait la force et « même les mots pour parler aux hommes et se faire entendre », souligne Mgr Renato Boccardo.

Curieux, voulant « tout sa voir dans les détails » avant un voyage, le pape polonais avait aussi « une vision intérieure de l’Histoire ». « Il avait une capacité de lire à l’intérieur des événements et de faire le lien entre l’Histoire et le moment présent, l’actualité », explique Mgr Boccardo.

« SI EUX ONT PU LE FAIRE, POURQUOI PAS MOI ? »

jean-paul-ii-ete-papeMgr Renato Boccardo se réjouit de voir canoniser deux papes dont un qu’il a côtoyé. « Le souvenir est encore vivant, cela nous rapproche de l’image de la sainteté, c’est un très beau message ». Car pour l’archevêque de Spoleto-Norcia, « les saints sont des gens qui ont vécu comme nous leur vie de tous les jours, en essayant de suivre le Christ de tout près ». De quoi interpeller chacun d’entre nous : « Si eux ont pu le faire, pourquoi pas moi ? ». « Le saint ne correspond pas à la perfection », explique Mgr Boccardo, « ce n’est pas un homme sans faute, dans pauvreté personnelle, c’est un homme normal avec ses gloires et ses misères ». Pour l’Eglise, reconnaître la sainteté de quelqu’un, cela revient donc à « reconnaître le sérieux de sa vie chrétienne, l’effort qu’il a fait pour suivre l’Evangile ».

Pour Renato Boccardo, Jean XXIII et Jean-Paul II sont deux papes qui ont été « proches des hommes et des caractéristiques de leur temps ». Et ce n’est sans doute pas un hasard si le pape François a choisi de les canoniser ensemble. « Le pape qui a lancé le Concile Vatican II et le pape qui a mis en place les enseignements de ce Concile… C’est un beau signe », conclut Mgr Renato Boccardo.

 

QUI ES MGR RENATO BOCCARDO ?

Boccardo livreDepuis 1982, il fait partie du service diplomatique du Saint-Siège et a été envoyé en mission dans les nonciatures apostoliques en Bolivie, au Cameroun et en France.
À partir de 1992, il a été nommé responsable de la section « jeunesse » du Conseil pontifical pour les laïcs, et a été ainsi investi dans la préparation des Journées mondiales de la jeunesse.
En 2003, il devient secrétaire du Conseil pontifical pour les communications sociales est ordonné évêque en 2004, puis est nommé secrétaire général de l’État du Vatican en 2005, avant de devenir archevêque de Spoleto-Norcia en 2009. Il est membre de la Congrégation pour la cause des Saints.

>> Témoin de la sainteté de Jean-Paul II, le récit du cardinal Bergoglio

 

Jean-Paul II, un saint : Interview de Mgr Renato Boccardo 1ère partie by Radio Notre Dame

Jean-Paul II un saint : Interview de Mgr Renato Boccardo 2ème partie by Radio Notre Dame