le direct Musique sacrée

Mgr Coutts : « l’affaire Asia Bibi illustre la déchirure des familles pakistanaises »

Lors du synode pour la famille, l’archevêque de Karachi, Joseph Coutts, a tourné toutes ses pensées vers les familles chrétiennes pakistanaises persécutées. Pour lui, l’affaire Asia Bibi met et relief l’intolérance et la division dont les familles sont victimes.

Königstein, 01.07.2008Mgr. Joseph Coutts, bishop of Faisalabad diocese in Pakistan, during his visit at ACN.

C’est au Vatican Insider que Joseph Coutts adresse un message d’espoir concernant le cas d’Asia Bibi, enfermée injustement depuis cinq ans et condamnée à mort pour blasphème envers l’Islam. Pour l’archevêque, l’injustice dont elle est victime s’abat sur de nombreuses autres familles pakistanaises ; une injustice qui va jusqu’à les déchirer.

 Des familles déchirées et divisées

Mgr Coutts dénonce de nombreux facteurs qui font que les familles, majoritairement chrétiennes, ne sont pas laissées en paix. Le premier problème, c’est celui de l’émigration : « Le système de la famille au Pakistan fait face à de nouveaux défis: de nombreuses familles se déplacent des zones rurales vers les grandes villes. Les grands problèmes économiques et sociaux peuvent affaiblir les liens familiaux. En outre, les familles sont divisées en raison de l’émigration parce que beaucoup de Pakistanais se déplacent dans le pays du Golfe à la recherche de travail« , dénonce t-il. Le deuxième facteur de déchirure, c’est la persécution dont les familles chrétiennes pakistanaises sont victimes. Ne représentant que 3% de la population dans un pays musulman, il est fréquent que des jeunes filles soient enlevées et forcées au mariage musulman. Les chiffres sont accablants : on recense chaque année près de mille femmes chrétiennes et hindoues qui sont injustement arrachées à leur famille pour être violées et/ou mariées de force. L’archevêque a vivement déploré cette intolérance latente : « Au Pakistan, les années 20 ont été marquées par une haine croissante et l’Occident chrétien et les chrétiens pakistanais ont ressenti les effets de ces préjugés. Cette mentalité influence les musulmans et de nombreuses mosquées continuent à favoriser ces préjugés par leurs prédications, qui agissent comme du carburant pour les extrémistes« .

Asia Bibi, symbole de ces persécutions

Asia bibi

Mgr Coutts aborde bien sûr l’affaire Asia Bibi, qui incarne bien ce problème d’intolérance et de persécution constantes envers les chrétiens. Pour lui l’espoir est permis. Après avoir repoussé plusieurs fois le procès en appel de cette mère de cinq enfants injustement condamnée pour blasphème envers la religion musulmane (après avoir bu dans un puits réservé exclusivement aux musulmans), on peut espérer que son procès qui aura lieu le 16 octobre se déroulera dans des conditions équitables. « Je suis convaincu que nous serons en mesure d’obtenir un acquittement en ce qui concerne la fausse accusation de blasphème. Ce sera le cas si la décision de la Cour est fondée sur les principes établis dans le système de justice pénale et si elle n’est pas influencée par les pressions de groupes sectaires et extrémistes« ,  a expliqué l’avocat de la défense.

Vers une amélioration de la situation?

« C’est une période difficile pour toutes les familles au Pakistan qui ont été injustement traitées ; elles ont besoin du soutien de l’Église et des nombreuses ONG là-bas. Nous leur montrons notre soutien, nous essayons de les aider et les soutenir du mieux que nous pouvons », a déclaré Joseph Coutts, réclamant ainsi la prière de tous les chrétiens pour l’amélioration de cette situation. Les autorités chrétiennes et les associations diverses luttent sur place pour contrer ce phénomène de violence. « Nous faisons ce que nous pouvons. Nous promouvons les opportunités pour le dialogue interreligieux, l’Église ainsi que de nombreuses organisations de la société civile composées de musulmans qui défendent les droits humains et la coexistence pacifique« , a t-il précisé. Pour lui, un grand pas a été fait symboliquement avec le prix Nobel décerné à Malala Yousafzai, une jeune fille musulmane qui s’est levée contre les talibans. « Cela va stimuler la conscience. Si les enfants et les jeunes apprennent des valeurs telles que le respect, le dialogue, l’amitié et la coexistence pacifique, le pays va prendre une meilleure tournure », a déclaré Coutts.