le direct Musique sacrée

François Hollande et le pape : un tête-à-tête de 35 minutes

C’est un accueil plus que réservé que le pape François, d’habitude si chaleureux, a accordé au Président de la République Française. Une rencontre qui s’est achevée avec une accolade très affectueuse du Saint-Père pour le Père Georges Vandenbeusch.

Hollande et le pape François

Il était 10h30 lorsque François Hollande est arrivé dans la cours Saint Damase au Vatican, escorté d’une douzaine de voitures et de motos. Et c’est un pape François au visage grave, fermé, qui l’accueilli, au deuxième étage du Palais apostolique, pour un entretien en tête à tête dans la bibliothèque où sont traditionnellement reçus les chefs d’Etat. « Saint-Père, je suis très heureux d’être accueilli ici », a pour sa part déclaré François Hollande, en serrant la main du pape dans la salle du Tronetto. L’entretien entre les deux hommes aura a finalement duré 35 minutes. Rien n’a pour l’instant filtré, mais aux vues des récentes actions du gouvernement français (le mariage pour tous, la réforme de la loi sur l’avortement, la modification envisagée de la Loi Leonetti sur la fin de vie), et connaissant la liberté de ton du pontife, l’échange, tout en restant cordial, a dû être direct.

père georges pape françois

Le pape « très heureux » de rencontrer le Père Georges Vandenbeusch

Dans une ambiance visiblement plus détendue, François Hollande a ensuite présenté au pape François la délégation qui l’accompagnait. Parmi les invités: son ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, l’écologiste Nicolas Hulot, mais aussi François Soulage, président du Secours Catholique, Jean-Pierre Mignard, avocat et co-directeur de Témoignage Chrétien – fidèle de François Hollande – ou encore Dominique Quinio, directrice de La Croix. Mais le moment le plus touchant reste sans doute la rencontre du Saint-Père avec le Père Georges Vandenbeusch, libéré au Cameroun le 31 décembre dernier. Se disant « très heureux » de le voir, le pape François l’a chaleureusement pris dans ses bras.

fin rencontre

L’échange de présents

Est ensuite venu le moment de l’échange des cadeaux. Le président François Hollande a offert un ouvrage sur Saint-François d’Assise, au pontife, ouvrage de Maurice Boutet de Monvel, publié par Plon en 1929. « C’est aussi votre saint patron », a alors affirmé le Saint-Père à François Hollande. Le chef de l’Etat français qui a dit « à bientôt » au pape François avant de le quitter.

Source: News.va

 >> A lire: que peut-on attendre d’une telle rencontre ?

 

Communiqué du Vatican après la visite de François Hollande

Ce matin le Saint-Père François a reçu en audience le Président de la République française, Son Excellence Monsieur François Hollande, qui a ensuite rencontré Son Excellence Mgr Pietro Parolin, Secrétaire d’État de Sa Sainteté, et Son Excellence Mgr Dominique Mamberti, Secrétaire pour les Relations avec les États.
Au cours des entretiens cordiaux, la contribution de la religion au bien commun a été évoquée. Rappelant les bonnes relations qui existent entre la France et le Saint-Siège, a été réaffirmé l’engagement mutuel à maintenir un dialogue régulier entre l’État et l’Église catholique et à coopérer de manière constructive dans les questions d’intérêt commun. Dans le contexte de la défense et de la promotion de la dignité de la personne humaine, quelques arguments d’actualité ont été examinés, comme la famille, la bioéthique, le respect des communautés religieuses et la protection des lieux de culte.
La conversation s’est poursuivie sur des thèmes à caractère international, comme la pauvreté et le développement, les migrations et l’environnement. Elle s’est étendue, en particulier, sur les conflits au Moyen-Orient et dans quelques régions de l’Afrique, en souhaitant que dans les différents pays concernés la coexistence sociale pacifique puisse être rétablie à travers le dialogue et la participation de toutes les composantes de la société, dans le respect des droits de tous, spécialement des minorités ethniques et religieuses.