le direct Musique sacrée

Le pape salue la vitalité de l'Eglise coréenne et la met en garde

S’adressant aux évêques coréens après sa rencontre avec les autorités et la Présidente, François leur a rappelé que l’Église devait sans cesse sortir « vers les périphéries de la société contemporaine ». Éviter de tomber dans « cette mondanité spirituelle et pastorale qui dissipe toute ferveur missionnaire ».

pape françois évêques coréens
le pape François lors de sa rencontre avec les évêques sud coréens au siége de la conférence épicopale à Séoul, le 14 août.

C’est un message fort que le Saint-Père a tenu à adresser aux évêques. L’Église coréenne est l’une des plus dynamiques en Asie et dans la monde : le pape a salué cette « vitalité » tout en mettant en garde l’épiscopat à ne pas tomber dans la « mondanité spirituelle et pastorale qui étouffe l’esprit, remplace la conversion par la complaisance et finit par dissiper toute ferveur missionnaire ». C’est donc bien un avertissement que François, « frère dans l’épiscopat » a lancé, de manière très bienveillante. « regarder vers le passé sans écouter l’appel de Dieu à la conversion dans le présent ne nous aidera pas à poursuivre le chemin ; au contraire, cela nous freinera et même arrêtera notre progrès spirituel ».

Gardiens de la mémoire et gardiens de l’espérance

L’Église coréenne est l’héritière, « d’une impressionnante tradition qui a commencé et a largement grandi, grâce à la fidélité, à la persévérance et au travail de génération de laïcs », a déclaré le pape François, soulignant que la Corée était devenue une « terre de missionnaires ». Aux évêques, a-t-il ajouté, d’aider la société à « chercher quelque chose de plus grand, d’authentique et d’épanouissant ». Ce sont eux qui gardent vivante cette « flamme de la sainteté, de la charité fraternelle et du zèle missionnaire dans la communion ecclésiale ». Eux aussi qui, a répété le pape, doivent garder « une sollicitude particulière » envers les enfants et les plus âgés, se préoccuper en particulier de l’éducation des jeunes « en soutenant dans leur mission indispensable non seulement les universités mais aussi les écoles catholiques de tout niveau, en commençant par les écoles élémentaires où les jeunes esprits et les cœurs sont formés à l’amour de Dieu et de son Église, au bien, au vrai et au beau, à être de bons chrétiens et d’honnêtes citoyens ». Pour finir, le pape François a exhorté les 35 évêques coréens à cultiver une Église « où les pauvres se sentent chez eux » et à « rester toujours proches » de leurs prêtres.

Source : News.Va, La Croix

>> Lire l’intégralité du discours du pape sur le site de La Vie