le direct Musique sacrée

Le pape François à Strasbourg le 25 novembre

Le Saint-Père prononcera un discours devant le Parlement européen. Une visite-surprise durant laquelle il sera question du projet européen en crise et du renouvellement des institutions.

Le-Parlement-européen

La venue du Saint-Père a été organisée sous le sceaux du secret. C’est durant le mois d’août que le nonce apostolique à Bruxelles, Mgr Alain Lebeaupin, a tout mis en oeuvre pour convaincre le parlement européen de recevoir le pape François, alors que nombre de diplomates près le Saint-Siège le jugent « non-européen » et très éloigné des enjeux de l’Europe compte-tenu de sa culture latino-américaine. C’est dire combien « cette décision de venir à Strasbourg est un signal fort », pour reprendre les mots du cardinal Reinhard Marx, président de la Conférence des épiscopats de la Communauté européenne (Comece), qui a sans doute beaucoup oeuvrer à cette visite. « Le pape marque ainsi son soutien et son encouragement à la poursuite du projet d’intégration et d’unité de l’Europe ».

Le 15 juin dernier à Rome, devant la communauté de Sant’Egidio, François déclarait : « L’Europe est fatiguée… elle s’est lassée. Nous devons l’aider à rajeunir, à trouver ses racines ». Un message qu’il adressera de nouveau ce 25 novembre, mais cette fois devant les 751 députés européens, à l’occasion d’une séance solennelle. « Cela correspond à moment où la nouvelle Commission Juncker devrait tout juste rentrée en fonction et où la nouvelle législature aura pris son rythme de croisière », a affirmé une source diplomatique européenne. « Il s’agira d’un voyage bref », a de son côté précisé le Père Lombardi, directeur de la Salle de presse du Saint-Siège, « il ne s’agit pas d’un voyage pour la France ». La dernière visite d’un pape au parlement européen date du 11 octobre 1988 : il s’agissait de Jean-Paul II qui y prononça un discours historique.