le direct Musique sacrée

Enfants migrants sans papiers aux Etats-Unis : l'évêque d'El Paso appelé à témoigner

Les évêques catholiques  toujours mobilisés sur le sol américain. Objectif : assurer une meilleure protection aux migrants mineurs seuls et sans papiers. Mgr Mark Seitz devrait intervenir devant le Chambre des Représentants.

san pedro sulas

Il a été choisi pour parler au nom de la Conférence épiscopale des États-Unis d’Amérique, qui n’a de cesse d’interpeller le gouvernement Obama. Mgr Mark Joseph Seitz sera entendu, ce mercredi 25 juin, par la Commission de la Justice de la Chambre des Représentants à Washington. L’évêque d’El Paso a d’ores et déjà fait savoir qu’il s’était préparé à ce témoignage : il projettera ainsi des vidéos et des images racontant le périple de ces jeunes qui fuient la violence de leur pays d’origine. Rappelons, selon les dernières données diffusées par le porte-parole du Ministère de la Sécurité publique du Texas, de la Police des frontières et du Bureau des Douanes, que ce sont pas moins de 160.000 personnes non autorisées sur le territoire qui ont été arrêtées depuis le début de l’année 2014. Parmi elles, 37.000 enfants seuls ou sans accompagnateur.Le Santa Fe bridge relie la ville mexicaine Ciudad Juárez, où se trouvent les maquiladoras (usines qui bénéficient d'une exonération des droits de douane), à El Paso, États-Unis

« Ces enfants ne sont pas des statistiques »

Pour l’évêque d’El Paso, il s’agit bien de montrer aux parlementaires qu’il s’agit là de « visages humains et de vies humaines », et de les empêcher de ne penser qu’à « la manière de mettre en difficulté le parti adverse ». Il faut dire que Mgr Seitz sait de quoi il parle, lui qui s’est déjà rendu au Guatemala, au Salvador et au Honduras, autant de pays où l’instabilité et les violences chroniques sont à l’origine de la fuite de nombreux migrants. « Au Mexique, j’ai parlé avec deux jeunes de San Pedro Sula », raconte Mgr Mark Seitz, « ils m’ont dit avoir fui leur maison parce que menacés de mort s’ils n’étaient pas entrés dans la bande de leur quartier… Ces jeunes fuient les guerres au sein de leurs nations », souligne-t-il, « guerres que leurs gouvernements perdent actuellement lorsqu’ils n’arrivent pas à protéger leurs peuples ». « En tant qu’Église », conclut l’évêque d’El Paso, « nous ne voyons pas ces enfants comme de simples chiffres ou comme des statistiques. Il s’agit de personnes concrètes, ayant chacune son visage et sa vie ».

Sources : News Va, Agence Fides

>> Les évêques se mobilisent aux Etats-Unis pour les migrants mineurs sans papiers