le direct Musique sacrée

"Ne restez pas au balcon de la vie, Jésus n'y est pas resté"

2 millions de pèlerins ont rejoint le pape François sur la plage de Copacabana ce samedi 27 juillet 2013. Une veillée de prière des JMJ durant laquelle le Saint-Père a appelé les jeunes à être « les acteurs du changement ».

 

Ce sont près de 2 millions de pèlerins qui ont marché sur 9 km vers la plage de Copacabana pour rejoindre la pape François, prier et dormir sur place en plein air. Ce dimanche 28 juillet, ils assisteront à la messe finale qui clôt les Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) et annonce les prochaines. Une veillée de prière durant laquelle le pontife les appelés à s’engager « comme l’a fait Jésus ». « Les jeunes dans les rues veulent être les acteurs du changement. S’il vous plaît ne laissez pas les autres devenir les acteurs du changement », a lancé le pape François, « ne restez pas au balcon de la vie, Jésus n’y est pas resté. Il s’y est engagé! Engagez-vous y comme l’a fait Jésus ».

« Une civilisation plus juste et fraternelle »

Le pape François a ensuite demandé aux jeunes de devenir les « bâtisseurs de l’avenir »: « Votre coeur jeune veut construire un monde meilleur. Je suis les nouvelles du monde et je vois tant de jeunes qui sont sortis dans les rues pour exprimer leur désir d’une civilisation plus juste et fraternelle… C’est par vous qu’entre l’avenir du monde. A vous, je demande d’être les acteurs de ce changement. Continuez à dépasser l’apathie et offrez une réponse chrétienne aux inquiétudes sociales et politiques qui surgissent dans différentes parties du monde. Je vous demande d’être les bâtisseurs de l’avenir ».

Faisant allusion au football, sport de prédilection des Brésiliens (sport dont il est lui-même amateur), et au Mondial 2014, le Saint-Père a lancé devant une plage noire de monde: « Jésus nous offre quelque chose de meilleur que la Coupe du monde… Jésus nous demande de jouer dans son équipe. Je pense que la majorité d’entre vous aime le sport!… Ici, au Brésil, comme en d’autres pays, le football est une passion nationale. Et bien, que fait un joueur quand il est appelé à faire partie d’une équipe? Il doit s’entraîner! Il en est ainsi dans notre vie de disciple du Seigneur… Jésus nous offre quelque chose de meilleur que la Coupe du monde ! Il nous offre la possibilité d’une vie féconde et heureuse, il nous offre aussi un avenir avec lui qui n’aura pas de fin, la vie éternelle… Il demande de nous entraîner pour être en forme, pour affronter sans peur toutes les situations de la vie ». Le Saint-Père e alors énuméré les différentes façons de le faire. « Par la prière, par les sacrements, qui nous configurent au Christ, par l’amour fraternel, l’écoute, la compréhension, le pardon, l’accueil, l’aide de l’autre, de toute personne, sans exclure, sans mettre en marge… Chers jeunes, soyez de vrais athlètes du Christ ».

La figure de Saint François d’Assise

Evoquant François d’Assise, il a rappelé que le Seigneur continuait à avoir besoin des jeunes pour son Eglise. « Ne soyez pas des chrétiens à temps partiel, empesés, de façade, mais des chrétiens authentiques. Je suis certain que vous ne voulez pas vivre dans l’illusion d’une liberté qui se laisse entraîner par les modes et les convenances du moment. Je sais que vous visez haut ».