le direct Musique sacrée

Eclairage sur Lumen Fidei

Dans Ecclesia Magazine, Claude Paulot, directeur du CER, analyse l’encyclique signée du Pape François et commencée par le pape émérite Benoît XVI. Que peut nous apporter ce texte consacré à la foi, 3e vertu théologale ?

« La Lumière de la foi »

Il faut aborder la lettre encyclique Lumen Fidei sous l’angle de la continuité. Le texte constitue en effet la troisième et dernière encyclique de Benoît XVI sur les vertus théologales : après Deus Caritas est en 2006 (la charité), et Spe Salvi en 2007 (l’espérance), Lumen Fidei, commencée en 2012, est logiquement dédiée à la foi. Continuité entre ses auteurs ensuite; Benoît XVI débute la rédaction de l’encyclique, puis après sa renonciation en février 2013, il confie à son successeur le Pape François les dernières étapes : compléter, signer, et enfin publier le texte le 5 juillet 2013. Écrite « à quatre mains », Lumen Fidei révèle, selon Claude Paulot, « la complémentarité entre les personnes et dans l’enseignement donné par les papes ». On peut d’ailleurs s’amuser -mais la lecture d’une encyclique est-elle un jeu ?- à distinguer les phrases de Benoît XVI des apports du Pape François.

Ce n’est pas un hasard si le pape émérite a choisi la fin de l’année 2012 pour consacrer une encyclique à la foi. En effet, dans le Motu Proprio « Porta Fidei », Benoît XVI avait annoncé une « Année de la Foi ». Elle a débuté le 11 octobre 2012, pour le cinquantième anniversaire de l’ouverture du concile Vatican II, et se conclura le 24 novembre prochain, jour de la solennité du Christ Roi.

La foi « adhésion de l’intelligence à des vérités révélées » selon Claude Paulot, passe par la « vision et l’écoute de la parole de Dieu ». Dans ces deux actions, la lumière divine s’ajoute à la lumière naturelle pour donner un sens à la vie. Pour mieux comprendre le rôle de la lumière de la foi sur notre chemin de vie, écoutez l’émission d’Elodie Chapelle :

Réécouter Réécouter l’émission

 

Dans la suite de l’émission, Claude Paulot explique que la foi est un « don de Dieu apporté par Jésus », mais elle est déjà présente dans l’Ancien Testament. Puis il décrit les liens entre foi et vérité, entre vérité et amour, qui sont révélés dans le second chapitre de l’encyclique. L’invité d’Élodie Chapelle aborde ensuite le troisième chapitre de Lumen Fidei, selon lequel « on ne croit pas tout seul » et la foi reçue doit être transmise et vécue dans la communion entre les personnes : « c’est parce que Dieu s’est fait homme que nous sommes incorporés à Jésus-Christ dans la vie des sacrements » justifie Claude Paulot. Enfin, le 4e chapitre qui clôt l’encyclique envisage la foi comme le fondement de la cité, qui suscite « la confiance entre les personnes et la recherche du bien commun ».

Claude Paulot montre que Lumen Fidei est un appel à « ré-évangéliser notre société, notre civilisation. Je suis plein d’espoir ».

Lumière sur… l’invité

Claude Paulot a une formation scientifique : diplômé de l’École Normale Supérieure, il devient chercheur au CNRS et professeur universitaire de physique. Il a également des talents littéraires, étant l’auteur de plusieurs ouvrages, parmi eux L’Appel à la vérité ( Le Sarment, éd. du Jubilé, novembre 2010). Claude Paulot est aujourd’hui à la retraite, ou plutôt « retraité-actif »…il est en effet Président de l’Association des Écrivains catholiques et directeur du Centre d’Études Religieuses (CER) fondé par Jean Daujat en 1925.

Le CER propose un cycle de formation sur trois ans (cours de doctrine catholique et de formation spirituelle), à raison de 15 séances de 2h par an. Pour l’année 2013-2014, la rentrée a lieu le 3 octobre à 20h30 et le samedi 5 octobre à 11h30. Les cours ont lieu 3 rue de la Trinité, Paris 9e. La participation financière est libre.

Plus d’informations sur cer.catholique.fr