le direct Musique sacrée

Recherche sur l’embryon: l’Eglise catholique appelle à un vrai débat

Alors que l’Assemblée nationale s’apprête ce mercredi à débattre de la loi sur l’autorisation de la recherche sur les cellules souches embryonnaires, Mgr d’Ornellas, voix des évêques sur ces questions, réclame de nouveaux Etats Généraux.

Faut-il passer de l’interdiction totale des recherches sur les embryons et les cellules souches (dérogations possibles accordées par l’Agence de biomédecine) à une autorisation encadrée par la loi ? C’est cette question que les députés vont examiner ce mercredi au Palais Bourbon. « Nul n’est une personne sans avoir été d’abord un embryon humain ; nul ne devient humain qui ne l’est pas », répond pour sa part, dans un communiqué, l’archevêque de Rennes, président du groupe de travail sur la bioéthique. Mgr Pierre d’Ornellas qui appelle de ses voeux un « vrai débat » conduisant « sereinement à une solution de progrès », un débat n’étant pas « à la remorque d’intérêts particuliers ». « L’enjeu est majeur », souligne-t-il, « avec l’autorisation, pour la première fois dans notre droit, il serait légal d’utiliser l’être humain ! ».

Pour de nouveaux Etats Généraux

« Faut-il avoir peur du débat ? », s’interroge Mgr d’Ornellas qui, non sans une certaine ironie, souligne que l’absence d’expression, d’écoute et de réflexion sur les questions sociétales, a conduit, ces derniers mois, à « une grande faute politique ». Il faut un vrai « dialogue entre les composantes de la société », souligne l’Archevêque de Rennes, qui rappelle le succès des Etats Généraux de la bioéthique de 2009. De nouveaux Etats Généraux sur ce sujet permettraient donc de mettre à plat les différentes autres voies de recherche possibles aujourd’hui, notamment « les cellules iPS, les cellules souches adultes,  la conversion directe des cellules différenciées ». Et Mgr Pierre d’Ornellas de conclure : « Le progrès n’est vrai que si éthique et science sont reliés… La science ne peut guider les choix politiques ».

 >> « Un de nous », la pétition européenne en faveur de l’embryon humain