le direct Musique sacrée

Mariage pour tous : Mgr Rey appelle à « l’engagement politique »

Dans une lettre adressée aux catholiques du Var, Mgr Dominique Rey, évêque de Fréjus-Toulon, les invite à faire valoir leur droit à l’objection de conscience contre la loi Taubira.

Mgr Dominique Rey

Le Lundi 8 Juillet, Mgr Rey a donné raison à Mgr Pontier (président de la Conférence des Évêques de France), qui avait récemment réfuté le fait que l’Eglise catholique française ait pu être timorée concernant la lutte contre le mariage homosexuel. L’évêque de Fréjus-Toulon s’est en effet exprimé avec une grande fermeté dans une lettre de trois pages adressée à son diocèse.

Lisez le message de Mgr Dominique Rey en intégralité

Des méthodes contestables

Dans un style direct, Mgr Rey dénonce « l’idéologie du gender » à peine cachée derrière la revendication du mariage homosexuel. Il décrie aussi « la mise en place d’une police de la pensée » et s’interroge sur « la violence que l’on prête aux manifestants ».

Puis l’évêque de Fréjus-Toulon s’en prend au rôle joué par le législateur dans la mise en place de la loi Taubira :  » il n’entre absolument pas dans la tâche du législateur de définir le mariage et la famille » affirme-t-il, avant de rappeler les propos de cardinal Bergoglio avant qu’il ne soit élu Pape : « Le mariage précède l’État, il est le socle de la famille, la cellule de la société, antérieure à toute loi et même à l’Église. Par conséquent, l’adoption de la loi est un grave recul anthropologique. Le mariage (formé d’un homme et d’une femme) n’est pas la même chose que l’union de deux personnes de même sexe. »

Continuer la résistance

« La Loi Taubira fait partie de ces lois moralement injustes, auxquelles la conscience chrétienne ne peut souscrire » poursuit Mgr Rey, avant d’analyser les mouvements de protestation qui se sont développés à travers toute la France. Il salue des « initiatives encourageantes » et variées. Pas question pour lui « de faire obstacle aux «mariages homosexuels » qui vont être célébrés ou de troubler leur bon déroulement, par contre il devient urgent de garantir aux personnes qui seront concernées par son application un droit à l’objection de conscience. »
Puis, ayant rappelé les paroles du Bienheureux Jean-Paul II et du Pape François à propos de l’engagement, Mgr Rey conclut son message par une exhortation à choisir « avec audace, détermination et inventivité […] cet engagement politique, au sens noble du terme ».

Ecoutez la Voix est Libre du 11/07/13 sur le thème : quel avenir pour la Manif pour Tous ?

Réécouter Réécouter l’émission